Dans moins d’un mois, Yves Le Blévec, skipper du trimaran Actual, se mettra en stand-by dans l’attente de la meilleure fenêtre météo pour tenter de battre le record du Tour du Monde à l’envers. Ce sera la première fois qu’un multicoque se lance dans cette aventure.

Après sa participation à The Bridge cet été, le skipper du trimaran rouge et noir a décidé de se lancer un nouveau défi: être le premier en multicoque à s’élancer dans un tour du monde à la voile, contre les vents et courants dominants.

« L’idée est d’aller explorer des espaces que les autres ne vont pas aller chercher. C‘est un défi qui me plait, parce que c’est une navigation de dingue ! Et parce que j’ai un truc à écrire… Ce sera dur techniquement et humainement : il faudra trouver la bonne cadence» a indiqué le skipper.

En octobre prochain, Yves Le Blévec quittera la Trinité sur Mer pour naviguer, pendant trois mois, contre le vent et la houle. Le skipper tentera alors de battre le record détenu par Jean Luc Van Den Heed depuis 2004, qui avait réalisé cet exploit en 122 j 14 h 3 min 49s. Depuis, cette « navigation de dingue » selon les propres mots d’Yves Le Blévec et baptisée « Global Challenge » dans le monde de la course, n’a été tentée que par très peu de marins.

Le Global Challenge consiste à battre le record du Tour du monde à la voile, en solitaire et sans escale, à l’envers, c’est-à-dire d’est en ouest, en réalisant au minimum 21 600 milles. La majorité du parcours se court contre les vents dominants : descente de l’Atlantique, passage du Cap Horn, de l’Australie, du Cap de Bonne Espérance au sud de l’Afrique, et remontée de l’Atlantique. Yves Le Blévec précise d’ailleurs qu’il « faudra parfois opter pour une stratégie d’évitement ou d’attente » pour appréhender ces « points de parcours délicats ». Il espère cependant boucler ce tour du monde en 80 à 90 jours.

Comme nous l’évoquions dans un précédent article, Den Ran a participé au matage et au réglages du trimaran Actual. A présent, toute l’équipe du team s’affaire autour du voilier afin que celui-ci soit prêt pour le grand départ. Récemment fiabilisé et optimisé pour la navigation en solitaire, le multicoque est maintenant adapté aux ambitions sportives et humaines d’Actual et de son skipper. Enfin, cette tentative de record représentera une excellente préparation technique pour le tour du monde des Ultims en 2019.

actual le blévec tour du monde envers